Notre intense besoin d’écoute

“Avant, aller chez le psy, c’était être fou ; aujourd’hui on lui demande de soigner tous nos petits bobos”, remarque le psychiatre Christophe Fauré. On oublie souvent qu’être accompagné c’est d’abord être écouté. Et qu’un ami, un parent, un groupe de parole peuvent aussi être des alliés précieux.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s